CORPUS
revue de philosophie

Corpus n° 31, L'Anti-machiavélisme de la Renaissance aux Lumières — 1997
mis en oeuvre par Christiane Frémont et Henry Méchoulan
253 pages



Présentation — pp. 5-6

Péninsule Ibérique
Henry MÉCHOULAN — Rivadeneira et Mariana : deux jésuites espagnols du XVIe siècle lecteurs de Machiavel — pp. 9-30
Javier PEÑA — De l’antimachiavélisme, ou la « vraie » raison d’Etat d’Alvio de Castro — pp. 31-48
Carsten LORENZ WILKE — Une idéologie à l’oeuvre : l’Antimachiavel au Portugal (1580-1656) — pp. 49-85

Angleterre
Christiane FRÉMONT — Politique et religion : l’anti-machiavélisme de Thomas Fitzherbert, jésuite anglais — pp. 87-111

Italie
Jean-Louis FOURNEL — Guichardin, juge de Machiavel : modèles, dévoilement, rupture et réforme dans la pensée politique florentine — pp. 113-130
Lucie de los SANTOS — Les Considérations à propos des Discours de Machiavel sur la première décade de Tite-Live — pp. 131-144
Silvio SUPPA — L’antimachiavélisme de Thomas Bozio — pp. 145-173

Allemagne
Michel SENELLART — La critique allemande de la raison d’état machiavélienne dans la première moitié du XVIIe siècle : Jacob Bornitz — pp. 175-187

France
Luc FOISNEAU — Le machiavélisme acceptable d’Amelot de la Houssaye, ou la vertu politique au siècle de Louis XIV — pp. 189-206
Francine MARKOVITS — L’Antimachiavel-médecin de La Mettrie — pp. 207-236

Documents
I La référence obligée : Innocent Gentillet — pp. 239-245
II Extrait des Satyres personnelles, Traité historique et critique de celles qui portent le titre d’ANTI (1689, anonyme, Baillet) — pp. 246-249
III Extraits de l’article Anti-Machiavel du Dictionnaire historique de Prosper Marchand (1758-1759 — pp. 250-253

Vers l'accueil
ACCUEIL